Valérie : nous sommes les premiers responsables des résultats que nous obtenons

Rencontre avec Valérie

Valérie Ogier, professionnelle de l’accompagnement dans des environnements à forts enjeux ou innovants, j’ai fait de mes deux passions que sont le coaching et la transmission mon métier.

Quelles sont les 3 valeurs que vous avez le sentiment d’incarner et que vous voulez véhiculer ?

1) L’enthousiasme. Et oui, je préfère voir les choses sous l’angle des opportunités qu’elles vont permettre, des limites qu’elles vont questionner pour mieux les repousser.
2) La responsabilisation en partageant l’idée que nous sommes les premiers responsables des résultats que nous obtenons. Bien sûr au-delà de la dureté de cette phrase particulièrement confrontante, j’apporte une nuance en posant les questions suivantes : Est-ce sous mon contrôle ? Et que puis-je faire pour que cela change si c’est le cas ? Ou comment puis-je m’y adapter si ce n’est effectivement pas sous mon contrôle ?
3) L’audace, pour passer de l’intention à l’action sans faire référence au courage qui pour moi a une connotation possiblement héroïque ou de sauveur que je ne cautionne pas, eu égard au point précédent.

Etre une femme entrepreneure, qu’est-ce que ça change ?

Difficile de répondre à cette question sans nourrir les stéréotypes et autres préjugés sur des théories plus ou moins fondées autour du genre. Et d’ailleurs lorsque j’ai créé mon entreprise il y a bientôt 15 ans, je l’ai fait sans me poser cette question. Je me suis plutôt demandé si j’avais envie de vivre cette aventure en solo ou de la partager. Comme la réponse a été de la partager, je me suis rapprochée de personnes ayant une vision proche de la mienne, de personnes avec lesquelles un lien de confiance existait. De ces rencontres est née une collaboration qui existe toujours avec mon associée.

Un conseil pour les femmes qui hésitent à se lancer ?

Prendre le temps de répondre à ces questions :

  1. Qu’est-ce qui fait concrètement que vous hésitez ? Et pour cela je proposerais de regarder sur les 5 niveaux de besoins que sont le besoin matériel, le besoin d’apprendre, le besoin de sens, le besoin de se faire plaisir et le besoin de reconnaissance, et de voir lequel de ces besoins ne serait pas satisfait.
  2. Le besoin identifié, je poursuivrais avec la question : De quoi auriez-vous besoin pour le satisfaire à un niveau qui convienne ? Il est important de vérifier que cela soit réaliste et sous votre contrôle.
  3. Enfin j’irais voir quels sont les risques qu’il y a à réussir et ceux pris en cas d’échec. Fort de tous ces éléments de réponse, il reste à prendre une décision et s’y tenir. Et pour cela le soutien de l’entourage professionnel comme un collectif de créateurs d’entreprise ou de l’entourage personnel avec un réseau d’amis bienveillants peut être aidant.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre vie d’entrepreneure ?

Le plaisir de prendre des décisions dans le cadre d’un circuit court est assurément ce que je trouve le plus plaisant. A ce plaisir s’ajoute aussi le fait de pouvoir mesurer très vite si les décisions stratégiques comme opérationnelles ont été de bonnes décisions sans avoir à perdre du temps en justification. Enfin, le sentiment de mobiliser son énergie uniquement sur des segments ayant une valeur ajoutée pour l’entreprise sans perdre de temps en reporting au niveau hiérarchique du dessus, lui-même reportant au niveau au-dessus… ou en cherchant à faire cohabiter deux logiques antinomiques comme court terme et moyen terme génératrices de coûts induits aussi bien humains que financiers.

Avez-vous des routines quotidiennes qui font votre réussite ?

Le processus d’amélioration continue en lien avec une certification ISO a été une démarche extrêmement structurante. En effet cela permet de se requestionner en permanence sur nos points acquis et ceux qui sont à faire encore évoluer. En plus de cette démarche, nous avons mis en place un système de veille informative pour observer des signaux faibles annonciateurs d’évolution que nous devons anticiper afin de garder un temps d’avance. Enfin nous investissons dans la recherche appliquée pour faire évoluer notre pratique et prévenir l’endormissement. Je peux vous renvoyer un article que j’ai publié et qui dit que toute zone de succès est potentiellement dangereuse. Ainsi si je devais mettre la réussite en équation je dirais :
La Réussite = Confiance (Qualité + Innovation + Vision)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *