Osez saisir les opportunités


osez sans peur faire les bons choix saisir une opportunite

3 choix s’offrent à nous lorsqu’on reçoit une opportunité :

  • Refuser : Parce qu’on ne le sent pas, que cela ne nous inspire pas ou qu’on se sent pas aligné avec cette opportunité.
  • Accepter : Avec joie ! Parce que ça nous fait vibrer, que ça nous donne envie et que c’est pile ce qu’il nous fallait en ce moment !
  • Refuser : Oui, encore. Cette fois-ci parce qu’on n’ose pas ! Parce qu’une petite voix dans notre tête commence avec ses « Et si… ». Je pense que vous connaissez cette chanson…

J’aimerais vous raconter une anecdote pour vous montrer ce qui se passe quand on ignore cette petite voix pour saisir une opportunité qui nous fait envie, et la savourer !

Vendredi vers 15 heures, je reçois un mail de France 2 :

Bonjour,

Pour le JT de France 2 ce soir à 20H, nous sommes à la recherche d’une autoentrepreneure qui serait actuellement enceinte pour un sujet sur le congé maternité unique. Ce serait pour faire une interview (dix minutes environ cet après-midi) pour avoir son avis sur ce projet de loi. Nous cherchons principalement une femme basée à Paris ou Strasbourg.

Merci d’avance pour votre réponse,

Bien cordialement,

Marine

Il se trouve que justement, je suis auto-entrepreneure, je suis enceinte et je suis à 1h de Strasbourg. Je me dis que c’est dingue, ils auraient pu chercher toutes sortes de profil, mais non il cherche une AE qui soit enceinte.

J’hésite une seconde, j’étais à deux doigts de me dire : « Mais attends, France 2, passer à la TV. Tu vas pas répondre quand même ? En plus si ça se trouve ils ont des tonnes de candidates et ils vont pas te prendre… »

Et non en fait, la petite voix, je lui avais baissé le volume, c’est à peine si je l’entendais, j’ai directement répondu. Qu’est-ce que j’avais à perdre en fait, à répondre ?

Quelques minutes plus tard me voilà au téléphone avec Marine, pas super à l’aise, mais j’essaie d’être moi-même. Elle finit par me dire qu’elle va voir avec son équipe et qu’elle me rappelle dans quelques minutes pour me confirmer ou non l’interview.

Je raccroche, super contente, mais ça ne dure pas totalement. La petite voix commence ça chanson : « Et si j’ai dis n’importe quoi ? Et si elle trouvait que je m’y connaissais pas assez sur ce sujet ? Et s’il trouvait quelqu’un de mieux que moi ? Et si je me ridiculisais à la TV ? Et si je bafouillais et ne trouvais pas mes mots ? Et si … »

Et là heureusement, ma coach du moment à qui je racontais mon anecdote, Lucia Canovi qui fait partie du réseau d’expertes Busy-women, m’écrit plein de « Et si » super positif : « Et si j’étais très charismatique ?… Et si… »

Je me remplis à nouveau d’enthousiasme et seulement d’enthousiasme. Je me prépare mentalement. J’écris mon pitch sur un papier pour me rassurer. La chanson des « Et si… » négatifs n’a plus sa place dans ma tête !

Marine me rappelle pour confirmer qu’ils viennent à 18 heures. Le tournage se passe merveilleusement bien, en toute simplicité, comme si je parlais avec une connaissance.

Je vous avoue que le fait que le temps était très court entre le moment où je l’ai su et l’événement m’a beaucoup aidé d’un point de vue mental.

Rappelez-vous constamment les 3 points cités en début d’article pour prendre votre décision selon vos envies et non vos peurs. Développez votre mental, c’est votre meilleur allié.

Et si vous avez manqué ma courte apparition au JT de 20 heures sur France 2 :

 

 

Pour augmenter votre visibilité, avoir votre annonce professionnelle et publier sur le blog, devenez experte sur le réseau Busy-women en cliquant-ici.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Osez saisir les opportunités