Claire, une entrepreneure créative


Envie d’entreprendre à son retour d’AsieClaire Buonavista

Je m’appelle Claire, et je suis la fondatrice de la marque de prêt-à-porter modulable, graines d’Horizons, qui a pour but d’optimiser la garde-robe et de la rendre plus inventive.

J’ai débuté cette aventure entrepreneuriale en Mars 2014, à mon retour d’expatriation en Asie. Je rêvais depuis longtemps de créer ma propre activité. J’avais également besoin de vivre l’expérience de la polyvalence, qui m’est chère et que seul l’entrepreneuriat permet de réaliser ! C’est finalement en Février 2015 que j’ai officiellement lancé graines d’Horizons, par la voie du e-commerce, à laquelle s’ajoutent deux points de vente en boutique multi-créateurs, l’un éphémère à Paris et l’autre permanent à Marseille.

Une idée est née

Tout d’abord, je ne suis pas la première entrepreneure de ma famille. J’avais un modèle d’entrepreneuriat féminin qui m’a inspirée dans cet élan entrepreneurial.

Ensuite, avant de me lancer dans l’entrepreneuriat, j’ai beaucoup voyagé, et j’ai également travaillé à l’étranger. De ces expériences, j’ai tiré de nombreuses observations qui ont convergé vers la création de graines d’Horizons.

La première observation est que notre garde-robe foisonne d’habits, mais que nous ne portons que nos favoris. Ceux-ci sont d’ailleurs limités à leur première fonction : une robe est une robe, un t-shirt est un t-shirt…

La seconde observation est que nous portons des vêtements qui sont confectionnés le plus souvent à des milliers de kilomètres de chez nous, et qui ont donc une empreinte carbone élevée. De plus, les conditions de confection sont le plus souvent obscures… De plus en plus de reportages nous révèlent les dessous de l’industrie textile, et de ses impacts négatifs sur les travailleurs et les ressources en eau.

Etant ingénieur matériaux de formation, j’étais sensible à l’univers du textile. Cela, conjugué avec ces observations, a abouti sur l’idée fondatrice de graines d’Horizons : une robe modulable, issue des savoir-faire français pour une distribution en France. Les savoir-faire français assurent cette transparence que je recherchais. L’aspect modulable permet d’obtenir des robes 3-en-1 : les modules top et jupe peuvent être portés séparément, ou combinés ensemble en une robe, grâce à un système d’assemblage dissimulé qui en préserve la ligne de coupe à chaque transformation.

Tout un projet à monter

La mise en place des opérations, au lendemain de mon retour en France, a été compliquée. Je faisais table rase de mon statut de salariée, je rentrais d’une longue période d’expatriation, et je démarrais dans un nouvel univers, au sein duquel je n’avais pas de réseau professionnel.

J’ai donc bâti brique par brique ma chaîne de valeur, au travers de multiples et belles rencontres, que cela soit pour identifier les maisons de tissage avec lesquelles travailler, ou encore pour déterminer le bureau d’étude qui m’aide à développer les prototypes de mes modèles, et également le façonnier qui confectionne mes collections.

Une entreprise éco-responsable

J’ai deux objectifs qui ont motivé ma création d’entreprise, et qui animent le développement de graines d’Horizons. D’une part, je souhaite contribuer à l’apport de solutions de consommation responsable pour avoir un impact positif sur l’environnement, ce qui me permet par là-même de proposer des robes de haute qualité. D’autre part, je souhaite maintenir et créer des emplois dans l’écosystème local pour partager cette belle aventure entrepreneuriale.

J’oeuvre donc pour rendre graines d’Horizons pérenne. Cela implique entre autres l’ouverture de nouveaux points de vente en boutique multi-créateurs, et de nouveaux référencements sur des market places digitales.

Des valeurs inspirées de la sagesse traditionnelle chinoise

Les valeurs de ma marque sont inspirées de certains enseignements issus de la sagesse chinoise.

L’enseignement à l’origine de la première valeur : un seul et même souffle vital anime tous les êtres vivants en ce monde, d’où cette valeur liée au développement durable, pour un meilleur respect de toutes et tous.

L’enseignement à l’origine de la seconde valeur : le bien-être, un autre élément essentiel de la sagesse chinoise. J’ai donc mis en place une offre intégrée qui réconcilie bien-aller de la garde-robe avec bien-être, grâce à mon réseau de partenaires spécialistes en la matière.

L’enseignement à l’origine de la troisième valeur : suivre son Tao, sa voie intérieure, et donc respecter les femmes et leurs aspirations. La garde-robe modulable respecte leur besoin de liberté dans le choix du style de leur robe, ainsi que leur besoin de se réinventer au gré des aventures qu’elles vivent.

Rêvez !

Récemment, j’ai lu un extrait d’un texte de James Allen, tiré de As a Man Thinketh, Chapitre six, Visions & Ideals :

« L’humanité ne peut négliger ses rêveurs. Elle ne peut laisser leurs idéaux faner et mourir ; elle vit en eux ; elle les pressent comme une réalité qu’elle pourra contempler un jour en face. »

Le conseil que je pourrais donc me permettre de donner aux futures femmes entrepreneures est de rêver. Cependant, ces rêves, à mon sens, doivent être empreints d’une cause qui constitue le leitmotiv de la création d’entreprise. En effet, en temps difficiles, ce leitmotiv est le point de repère le plus fiable pour parvenir à surmonter les obstacles. Il donne suffisamment de force pour inventer une solution, ou encore chercher l’élément qui manque afin de résoudre le problème.

L’entrepreneuriat au féminin

En France, le taux d’entrepreneuriat féminin reste effectivement inférieur à celui de l’entrepreneuriat masculin, mais est en progression. Ce que je pourrais souhaiter de mieux est donc de continuer à mettre en avant des portraits d’entrepreneures qui ont réussi, afin d’inspirer d’autres femmes.

Cependant, je souhaiterais souligner l’importance de la définition du mot « réussite ». Réussir son entreprise, cela ne signifie pas emprunter une ligne droite sans embûche, menant à une issue victorieuse. Non, réussir son entreprise est une longue route sinueuse avec des obstacles à surmonter, des échecs qui sont en fait des enseignements pour aller de l’avant dans les meilleures conditions, et surtout, ce n’est jamais gagné : chaque nouveau jour doit servir à préparer le combat du lendemain, et non pas être un sofa de précédentes victoires sur lesquelles on se repose.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *